Le passeur d’ombres de Claire McFall

Claire McFall, Le passeur d’ombres, Tome 1 Amour fatal, Editions Michel Lafon, Neuilly-sur-Seine, 2019

passeur d'ombresCela faisait longtemps que je ne m’étais pas plongée dans un roman jeunes adultes alliant amours contrariés et fantastique. Alors, en voyant Le passeur d’ombres, je me suis dit, pourquoi pas ? Malheureusement, si l’histoire n’est pas dénuée d’intérêt, je me suis ennuyée. Et voici pourquoi.

Dylan vit avec sa mère et vient juste de prendre contact avec son père qu’elle ne connaît pas. Si cela ne ravit pas sa mère, Dylan est très excitée et nerveuse à l’idée de passer un week-end avec lui, et c’est dans cet état qu’elle prend le train. Mais là, l’impensable se produit : un accident vient bousculer tous ses plans. Pensant avoir survécue mais oublié dans le train, elle sort de son wagon et du tunnel dans lequel l’accident a eu lieu pour se retrouver dans un paysage qui ressemble comme deux gouttes d’eau à l’Ecosse. Elle y découvre un jeune homme, nommé Tristan, assez taciturne, qui semble avoir lui aussi survécu. Persuadée que les secours les attendent de l’autre côté du tunnel, elle ne peut se résoudre à suivre Tristan à l’opposé, pour une traversée de paysages désolés. Mais devant son insistance, elle finit par le suivre. Rapidement, elle comprend que le monde dans lequel elle se trouve  n’est pas son monde, son Ecosse. Ces paysages sont peuplés d’esprits qui cherchent à l’attaquer dès la nuit tombée. Elle comprend alors qu’elle n’a pas survécu à l’accident et que Tristan est son passeur, chargé de conduire son esprit dans l’au-delà,  au travers d’un long périple semé d’embuches. Si Dylan finit par se résoudre à son sort, tout est plus compliqué pour Tristan qui commence à éprouver des sentiments pour Dylan, alors même qu’il pensait ne pouvoir rien ressentir. Le parcours déjà dangereux n’en devient que plus périlleux encore…

L’idée était plaisante : passer du côté de la mort, explorer ce qui peut se produire ensuite, envisager que la vie ne s’arrête pas là, le côté très torturé d’un passeur fatigué de sa charge qui se « réveille » et comprend qu’il peut avoir des sentiments, cet amour impossible au-delà du voile de la mort. Tout cela est entendu, et c’est ce qui reste intéressant à la lecture du roman. Cependant, qu’est-ce que c’est long ! Il ne se passe pas grand chose dans ce roman de 311 pages. Chaque jour s’ajoute au précédent : marche dans ce paysage désolé, montée de collines, descente de collines, les esprits à l’affût, Tristan qui presse le pas quand Dylan fatigue, refuge dans une cahute pour la nuit, et rebelote le lendemain, avec parfois quelques variantes. On se demande où l’auteur veut en venir et comment elle va réussir à démêler les fils de son récit, assez pauvre malheureusement.

Cependant, l’histoire prend un peu d’intérêt dans son dernier tiers, et c’est à ce moment-là que je suis réellement entrée dans l’histoire. L’auteur parvient à intégrer de nouveaux éléments sur sa conception de la vie après la mort, et c’est plutôt intéressant. Dylan prend un peu d’envergure, s’affirme et prend des risques. Quant à Tristan, on décèle certaines de ses faiblesses, et certaines choses anormales qui lui arrivent laissent présager d’une intrigue plus complexe qu’elle ne semblait l’être. N’oublions pas qu’il s’agit d’un premier tome, espérons que la suite saura rebondir sur les éléments intéressants que l’auteur ne fait qu’effleurer dans ce tome.

L’atmosphère du roman est réussie car elle nous transpose dans une ambiance assez glauque, maussade, où le temps semble être arrêté. Une belle transition entre la vie et l’au-delà, en somme ! Il ne faut pas être déprimée, parce que cette ambiance n’est pas des plus joyeuses, elle correspond cependant tout à fait au thème abordé dans le roman. Quant aux personnages, ils sont bien peu nombreux, ce qui explique peut-être l’ennui que j’ai pu ressentir. Mais ils ne sont pas dénués d’intérêt, et si on ne découvre principalement que Dylan et Tristan, j’ai dans l’idée que la suite devrait être ouverte à d’autres personnages, entraperçus dans ce premier tome.

Pour résumer, un premier tome qui n’a pas su me convaincre, trop lent et répétitif, mais de bonnes pistes amorcées pour la suite. Je me laisserai sûrement tenter par le second tome, avec l’espoir que l’auteur saura exploiter et développer l’univers qu’elle a su créer.

Ma note : 2,5/5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :