La fille du marchand de saphirs de Dinah Jefferies

Dinah Jefferies, La fille de marchand de saphirs, Milady, Paris, 2019

la fille du marchand de saphirsPour les amoureux de romances historiques, ce roman est fait pour vous ! Si l’intrigue n’est pas originale, il est agréable de se perdre à Ceylan dans les années 30 et de suivre les péripéties de Louisa. Un roman qui dépayse et qui fait du bien !

Dans les années 30 à Ceylan, Louisa Reeve est mariée à Eliott, un homme d’affaires très occupé. Il passe son temps à gérer différentes affaires qui l’amène à Colombo, mais aussi à Cinnamon Hill, une plantation de cannelle assez envoûtante. Louisa mène une vie agréable, si ce n’est son incapacité à avoir un enfant. Le jour où Eliott meurt dans un étrange accident de voiture, la vie de Louisa est chamboulée par cette perte. Elle décide pourtant de prendre sa vie en main et se s’investir dans différents projets : elle travaille sur la création d’un grand magasin de revendeurs de bijoux, pierres précieuses et œuvres d’art et reprend les différents projets d’Eliott. Mais rapidement, les secrets de son défunt époux resurgissent et entachent cette nouvelle vie fragile qu’elle essayait de construire. Elle cherche notamment à comprendre ses fréquents voyages dans la plantation de cannelle, où elle rencontre Léo, propriétaire des lieux, qui ne la laisse pas indifférente. Mais quand elle commence à découvrir les mystères entourant la vie de son époux, sa reconstruction s’avèrera bien plus ardue que jamais…

Cette histoire, c’est tout d’abord une histoire d’amour et de trahison, se secrets et de mystères qui finissent par s’étaler au grand jour.  Ce qui fait, vous en conviendrez, une excellente base pour une romance historique ! Si le scénario n’est pas très original, si de nombreuses intrigues se devinent assez aisément, on s’attache aux personnages, à Louisa bien sûr, cette femme à la fois forte et fragile, atteinte dans son incapacité à avoir un enfant, blessée par un mari qu’elle aimait et pensait connaître, mais prête à reconstruire sa vie, à se relever, à prendre à bras le corps des projets ambitieux. Mais aussi à Margo, sa belle-sœur, qui la soutient coûte que coûte malgré ses propres désillusions amoureuses et la perte de son frère, à Léo, bien sûr, loup solitaire au grand cœur, et à Jonathan, le père aimant de Louisa. On adore détester certains autres personnages, telle la belle-mère de Louisa, Irène, qui idolâtre son fils et blâme Louisa à chaque instant.

Mais plus que les personnages principaux, ce sont les personnages secondaires et l’environnement du roman qui lui donne cet aspect chaleureux, qui donne envie de se replonger dans sa lecture. L’auteur réussit à nous faire sentir l’âme du Ceylan de 1935, grâce à des personnages comme les serviteurs de Louisa ou ceux de Léo, le fils de la cousine de Léo, les artisans locaux rencontrés par Louisa, entre autres. L’auteur parvient à nous faire voyager dans un autre lieu et une autre époque avec une grande facilité : on sent les odeurs des épices et des fleurs, on ressent la chaleur et l’humidité sur sa peau, on se promène dans les paysages exotiques de cette partie du monde. Les balades de Louisa sont longuement décrites et au lieu de donner une sensation de lourdeur et d’ennui, on se retrouve plongé dans un autre pays, dans une autre ambiance et atmosphère, et c’est peut-être cela, plus que l’histoire elle-même assez peu originale, qui m’a plu dans ce roman.

Je ne vais pas vous mentir, on sait ce qui va arriver avant même que cela ne se produise. L’auteur ne révolutionne certes pas le genre, mais elle nous donne exactement ce qu’elle nous a promis : un moment plaisant de détente pour tous ceux qui apprécient les romances historiques – et j’avoue que de temps en temps, cela ne me  déplaît pas – et un dépaysement remarquable.

Pour résumer, un bon moment de lecture, un roman plaisant qui nous emmène dans des paysages envoûtant à la suite d’une femme forte qui va devoir percer les mystère de la vie de son époux. Une bonne romance historique, un peu convenue, mais agréable à lire.

Ma note : 3/5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :