Concours de nouvelles – Les petits meurtres de la Saint-Valentin

Il y a un an maintenant, Brèves Littéraires a eu l’honneur d’être contacté par les éditions Triartis pour faire partie d’un jury pour un concours de nouvelles. Nous avons accepté avec bonheur ce défi qui nous a permis de découvrir une quinzaine de textes sur un thème alléchant : Les petits meurtres de la Saint-Valentin. Et nous avons eu la confirmation que l’imagination n’a pas de limites ! Alors qu’on pourrait croire le thème éculé, se dire que les textes se ressembleraient bien trop, il n’en a rien été. Nous avons passé d’excellents moments un peu morbides à entrer dans l’imagination de ces jeunes auteurs, à la découverte de leurs textes tortueux et bien ficelés !

IMG_2126

Il y a deux semaines, le samedi 22 septembre, les lauréats ont été désignés. Six nouvelles ont été primés par les éditions Triartis avec une belle récompense à la clé : une publication dans un recueil dans la collection Echappées Brèves des éditions Triartis. Pour le premier, un chèque d’encouragement a de plus été délivré. Sans plus attendre, voici les lauréats !

  • Une prochaine fois peut-être d’Aurore Suzanne (1er prix)
  • Un jeu plus vrai que nature de Sophie Campo
  • Une peau de serpent de Pierre-Alexandre Murena
  • La lettre de William de Julien Primavera
  • Le chiffre noir de Benoit Rasson
  • L’autre femme de Julie Tosso

Le choix de Brèves Littéraires s’était porté sur la nouvelle de Sophie Campo, Un jeu plus vrai que nature, qui allie originalité avec sujets actuels, joli écriture, fin surprenante et jeu morbide. Un joli combo pour une nouvelle policière réussie !

Brèves Littéraires a ainsi remis le deuxième prix à Sophie lors d’une soirée à l’Espace Triartis à Paris. Et les Editions Triartis nous ont gâté, avec une mise en lecture et en scène des nouvelles lauréates, sans en dévoiler le fin. Les deux actrices très douées nous ont ainsi dévoilés avec beaucoup d’humour, en interpellant parfois le public et les organisatrices, en laissant aussi la part belle à l’improvisation, ces nouvelles inquiétantes et originales, donnant une envie irrépressible au public de se jeter sur l’ouvrage pour connaître la fin de ces histoires. Pari réussi pour cette petite maison d’édition qui mérite d’être connue !

Bravo à tous les lauréats et la maison d’édition Triartis qui a su créer un bel événement autour de la lecture et de la création littéraire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :