Le silence des sirènes de Sarah Ockler

Sarah Ockler, Le silence des sirènes, Nathan, Paris, 2017

le silence des sirènesVoici un roman pour jeunes adultes rafraîchissant, avec lequel on passe un bon moment et qui aborde des sujets divers, certains conventionnels, et d’autres un peu plus profonds, ainsi que des thèmes un peu différents de ce genre de romans. Une jolie découverte !

Elyse a une voix exceptionnelle. Sur Tobago, une île dans les Caraïbes où elle a grandi, elle est promise à une belle carrière de chanteuse avec sa sœur jumelle. Mais un accident en mer change la donne : elle perd la voix. Incapable de rester sur l’île et près de sa sœur, elle se réfugie chez sa tante à Atargatis Cove. Elle vit isolée, passe son temps à écrire des poèmes, notamment sur un bateau échoué sur la plage. C’est son refuge, son antre, là où elle peut exprimer ses regrets, sa colère et ses tourments. Mais un soir, elle a de la visite et elle comprend que le bateau n’est pas si abandonné que cela. Christian, bad boy du coin et fils du propriétaire du bateau, se voit contraint de participer à une course navale qui l’oblige à remettre le bateau en état. Elyse sent le danger… Mais si il s’agissait plutôt d’une forme de rédemption et de nouveau départ ?

L’histoire est touchante car elle nous entraîne à la suite d’une jeune femme qui porte un handicap avec lequel elle ne sait comment vivre. Elle ne peut l’assumer, puisque sa voix était son identité, sa carrière et sa vie. Elle doit réinventer complètement sa vie tout en combattant la colère qui la consume, la douleur et la peur. En cela, le personnage d’Elyse est la grande force de ce roman auquel de nombreux jeunes lecteurs devraient facilement s’identifier.

Si l’histoire n’était que la reconstruction d’Elyse, ce serait trop simple. L’auteur instille d’autres péripéties à son roman, déclencheurs d’un rétablissement chez ce personnage. Parce que la ville d’Atargatis Cove est en danger. En effet, un promoteur immobilier veut racheter des villas non pas pour les louer à nouveau ou les améliorer mais pour les détruire et créer une ville balnéaire qui rapportera gros aux investisseurs. Evidemment, la tante et la cousine d’Elyse subiront de plein fouet ce changement. Et Christian est pris en pleine tourmente : lors d’un pari auquel il ne peut résister, son père est prêt à céder leur maison si son fils ne remporte pas une régate. Or, cette maison de vacances est importante pour le petit frère de Christian, passionné de sirènes qui font partie du folklore local, et au cœur d’une famille en train de se déliter. Christian se plonge corps et âme dans cette régate qui commence par la restauration du bateau « squatté » par Elyse. Or, comme on pouvait s’y attendre, cette dernière ne reste pas insensible au charme de Christian, et inversement. Le fait qu’elle vienne d’une île et connaisse la navigation est un atout, mais son traumatisme dont elle parle très peu est au contraire un sacré désavantage.

Tout ceci donne plus de profondeur à l’histoire et nous fait découvrir de nombreux éléments sur les sirènes, les îles Trinitad-et-Tobago, le folklore local de ces îles. Mais aussi rend compte de thèmes universels comme l’acceptation de soi et des autres, le pardon, l’ouverture aux autres, la bienveillance et la confiance, le tout soutenu par une jolie plume. Les personnages sont intéressants, parfois un peu matures pour leur âge. Les personnages secondaires, un peu plus légers, dont la cousine d’Elyse, donne un souffle de légèreté sur cette histoire destinée à de jeunes adultes. Si l’histoire d’amour est prévisible, elle est aussi jolie et bien menée.

En somme, un roman frais, bien écrit, aux thèmes universels, à l’héroïne forte, riche de folklores peu connus. Un roman qui vise parfaitement sa cible de lecteurs. A découvrir.

Ma note : 4/5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :